Cérémonie d’ouverture des JO 2024 à Paris : une organisation controversée

Scandale à la cérémonie d’ouverture des JO : la moitié des spectateurs exclue !




Cérémonie d’ouverture des JO 2024 à Paris : une organisation controversée

Une cérémonie controversée

Prévue le 26 juillet 2024, la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris aura lieu en bord de Seine. Mais l’ambition des organisateurs a une répercussion sans précédent sur la vie des Franciliens. En effet, c’est la première fois qu’une telle cérémonie ne se déroule pas dans un stade, mais en extérieur : plus d’une centaine de bateaux défileront sur six kilomètres, du pont d’Austerlitz jusqu’au pont d’Iéna. Mais en conséquence, le périmètre sera ultra-surveillé et adapté pour le bon déroulement de cette cérémonie : 45 000 policiers et gendarmes mobilisés, une dérogation pour pouvoir circuler, une déclaration pour inviter des personnes chez soi, et bien sûr, le bannissement des bouquinistes des quais.

JO 2024

La jauge revue à la baisse

Toutefois, cette organisation démesurée demande visiblement quelques réajustements. Ainsi, ce mercredi, Gérald Darmanin a annoncé que la jauge de spectateurs initialement prévue aux alentours de 600 000 serait finalement abaissée à 300 000 personnes en bord de Seine. Une jauge qui est donc diminuée de moitié par rapport au nombre annoncé en octobre 2022. Sur France 2, le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il prévoyait 100 000 personnes installées sur les quais bas avec des billets payants, et plus de 220 000 personnes sur les quais hauts avec des billets gratuits.

Paris

Des billets aux prix exorbitants

Comme l’annonce Gérard Darmanin, certains spectateurs pourront assister à la cérémonie depuis les quais bas, avec des “billets payants“. En effet, ces “privilégiés” seront aux premières loges pour assister à la cérémonie d’ouverture. Reste toutefois à pouvoir s’offrir la place, qui n’est pas à un tarif très accessible… Divisées en six catégories, celles-ci vont de 90 € à… 2 700 € !

À lire également : Bouquinistes, Crous, caméras “intelligentes”… où en sont ces projets controversés de Paris 2024 ?

Seine


Del Monique de Travel-Fun

Laisser un commentaire