Découvrez les incroyables arcades flottantes, le Versailles du peuple, à Paris !






Les arcades du lac de Montigny-le-Bretonneux : le Versailles du peuple

Les arcades du lac de Montigny-le-Bretonneux : le Versailles du peuple

Des arcades au sein des Yvelines

Un vaste ensemble architectural trône sur un lac artificiel, au sud-ouest de Paris. Conçues dans un style classique, ces arcades sont surnommées le “Versailles du peuple” depuis leur création. Nous nous dirigeons désormais au coeur des Yvelines, dans une commune relativement méconnue qui se nomme “Montigny-le-Bretonneux“. Aussi étrange que cela puisse paraître, on appelle ses habitants les Ignymontains.

Située au sud-ouest de Paris, la commune a connu une forte expansion démographique au cours du XXe siècle grâce à de nombreux projets architecturaux lors de son intégration dans la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines. On y trouve donc un grand nombre d’ensembles audacieux, dont un situé au-dessus d’un lac artificiel.

Un projet monumental

C’est le fameux architecte Ricardo Bofill, à qui l’on doit aussi les espaces d’Abraxas, qui a été chargé de construire un ensemble d’immeubles sur le lac artificiel de Montigny-le-Bretonneux. Mais ce projet devait suivre deux règles, notamment celle de diversifier la population résidente et assurer une mixité sociale, comme cela était aussi le cas dans son ensemble à Noisy-le-Grand.

Autre consigne, donner du caractère et un style architectural particulier à ce quartier, qui était surtout une zone de transition entre Montigny-le-Bretonneux et Voisins-le-Bretonneux.

Des logements sociaux sur l’eau

En 1981, le projet est lancé pour assurer la construction des 643 logements, avec une vue dégagée sur le lac artificiel : sur cet ilot, on retrouve alors deux grands boulevards et un ensemble de logements mixtes, mêlant des pavillons à des logements HLM.

Surnommé le “Versailles du peuple“, cet ensemble s’inspire d’un style classique habituellement réservé à la noblesse. En effet, avec cette construction, Ricardo Bofill souhaite rendre accessible la culture élitiste aux classes les plus populaires.

Un subtile mélange de l’architecture

En bordure des Arcades, une rangée d’immeubles s’avance sur le lac artificiel : c’est le viaduc, inspiré du château de Chenonceau, mais aussi des grands ponts d’Avignon et de l’aqueduc romain de Ségovie. L’ensemble donne alors l’impression d’une ville futuriste, à la frontière entre deux mondes : les architectures de la commune et celles de Bofill, mais aussi la terre et l’eau, la verdure et la pierre. Un jeu sur les oppositions, qui donne aux arcades du lac de Montigny-le-Bretonneux une vraie personnalité.

Conclusion

Les arcades du lac de Montigny-le-Bretonneux offrent une vision unique de l’architecture, mélangeant habilement les influences classiques et futuristes. Ce projet monumental, porté par l’architecte Ricardo Bofill, a su créer un espace urbain à la fois beau et fonctionnel, mêlant les différentes classes sociales dans un cadre majestueux. Ces arcades sont véritablement le “Versailles du peuple”, alliant accessibilité culturelle et esthétique grandiose.

Auteur : [VOTRE NOM]


Laisser un commentaire