Découvrez le premier gratte-ciel invisible de Paris, caché en plein cœur de la capitale !

Tour Chicago © Cour des Comptes






La Tour Chicago : le premier gratte-ciel de Paris qui joue à cache-cache

La Tour Chicago : le premier gratte-ciel de Paris qui joue à cache-cache

Paris et ses envies de hauteur

Quand on dit gratte-ciel, on pense tout de suite à New-York et à sa démesure, éventuellement à Londres dont l’architecture ne fait que prendre de la hauteur. On pense moins, c’est vrai, à Paris. Et on pense encore moins à celui-ci précisément, qui joue à cache-cache au cœur du 1er arrondissement. Le comble pour le premier gratte-ciel de la capitale ! Allez, on vous dit où il se trouve !

Les gratte-ciel, à Paris, c’est un sujet. En effet, si quelques-uns se sont mis à pousser dans les années 2010, les envies de hauteur de la capitale sont, depuis juin dernier, soumises à une règlementation qui interdit les bâtiments de plus de 37 mètres de haut, soit 12 étages. Une restriction inscrite dans un “plan local d’urbanisme” destiné à favoriser des constructions plus respectueuses de l’environnement.

Cette limite de hauteur avait déjà été établie en 1977, avant d’être annulée en 2010. La voici rétablie.

Le premier gratte-ciel (invisible !) de la capitale

Le gratte-ciel dont nous vous parlons est connu pour être l’un des premiers à avoir poussé dans la capitale. Mais ce qui le rend complètement insolite, c’est le fait qu’il soit invisible depuis la rue.

LIRE :  Découvrez le paradis caché de Paris : une expérience inoubliable au Bois de Vincennes, une oasis verdoyante de 995 hectares !

Vous vous demandez comment c’est possible s’il s’agit d’un gratte-ciel ! Eh bien il se trouve qu’il s’agit d’un “petit” gratte-ciel de “seulement” 30 mètres de hauteur. Forcément, à côté des édifices dont nous venons de vous parler, on peut dire qu’il est discret !

Inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, le bâtiment avec sa structure en béton armé a été majoritairement conçu entre 1898 et 1912 par l’architecte Constant Moyaux, et achevé en 1910 par Paul Guadet.

La Cour des comptes et sa Tour Chicago

Il possède également une autre spécificité : il a été conçu avec dans des matériaux incombustibles pour  que son contenu soit à l’abri quoi qu’il arrive. Ce que l’on comprend fort bien quand on sait que ce gratte-ciel servait à stocker les archives de la Cour des Comptes, institution créée en 1807 par Napoléon 1er.

La Tour Chicago fut toutefois transformée en tour de bureaux pour accueillir les services de la Cour en 2009. Pour la voir, il faut donc pousser la porte du Palais Cambon, mais uniquement lors des Journées du Patrimoine.

À noter dans votre agenda donc, pour découvrir le tout premier gratte-ciel de Paris… et sans aucun doute le plus doué à cache-cache !

A lire également : Saviez-vous que le plus ancien hôpital de Paris renferme une cour intérieure magnifique ?


Del Monique de Travel-Fun
Les derniers articles par Del Monique de Travel-Fun (tout voir)
LIRE :  Découvrez l'arbre remarquable de plus de 700 m2 caché dans ce parc paysager unique à moins d'1h de Paris !

Laisser un commentaire