Découvrez Laon, la cité médiévale perchée sur sa butte

Découvrez cette ville médiévale à moins de 2h de Paris, surnommée la « montagne couronnée » et abritant 80 monuments classés !




Laon : une ville médiévale à ne pas manquer

Une “Ville d’art et d’histoire” perchée sur sa butte

Située à moins de 2h de Paris et à une cinquantaine de kilomètres de Reims, la ville médiévale dont nous vous parlons aujourd’hui possède un patrimoine architectural étonnant. Perchée en haut de sa butte, celle que l’on surnomme “la montagne couronnée” compte en effet pas moins de 80 monuments classés. Prêts pour la visite ? Attention, ça grimpe un peu !

La partie la plus ancienne de cette ville des Hauts-de-France se trouve en effet sur ce que l’on appelle une butte témoin, c’est à dire une butte rocheuse isolée dans le paysage par l’érosion. Avec ses 370 hectares, elle s’inscrit comme le plus vaste secteur sauvegardé de France. Car cette ville labellisée “Ville d’art et d’histoire” est également classée parmi les “Sites et cités remarquables”. Depuis ses cent mètres d’altitude, elle domine la plaine qui s’étend alentour.

80 monument classés !

7 kilomètres de remparts entourent cette cité médiévale aux ruelles sinueuses et pavées, qui abrite de nombreux souterrains, carrières et puits dans son sous-sol. Avec 70 édifices et 10 objets et mobiliers classés ou inscrits au titre des monuments historiques, elle s’inscrit comme la 40ème ville française comptant le plus de monuments historiques. Parmi ces monuments, le clou du spectacle est sans nul doute son imposante et majestueuse cathédrale Notre-Dame qui vaut à la ville le surnom de “montagne couronnée”.

En effet, perchée au sommet de la colline, c’est elle qui trône sur la ville, visible à des kilomètres à la ronde. Joyau de l’art Gothique édifié aux XIIe et XIIIe siècle, elle est surmontée de cinq tours imposantes, et dévoile de superbes sculptures sur sa façade ouest, tandis que des statues de bœufs grandeur nature rendent hommage aux animaux qui, selon une légende, auraient transporté les blocs de pierre des carrières voisines pour sa construction. L’intérieur de l’édifice est tout aussi éblouissant avec sa nef grandiose, ses splendides vitraux et ses peintures murales.

Victor Hugo sous le charme de Laon

Une promenade le long des remparts et des ruelles de la cité fortifiée, mais aussi de la ville basse, est donc, vous l’aurez compris, l’occasion de découvrir de nombreux autres monuments faisant la richesse du patrimoine historique, architectural et religieux de Laon. Avec tant de joyaux au mètre carré, pas étonnant que Laon ait fait les yeux doux à Victor Hugo qui, dans Lettre à Adèle, en 1835, écrivit : “J’ai quitté Laon ce matin, vieille ville avec une cathédrale qui est une autre ville dedans, une immense cathédrale qui devait porter six tours et qui n’en a que quatre ; quatre tours presque byzantines, à jour comme les flèches du XVIème siècle. Tout est beau à Laon, les églises, les maisons, les environs tout…”

Et nous n’oserions pas contredire Victor Hugo !


Del Monique de Travel-Fun

Laisser un commentaire