La fougue inattendue de Marcel Proust

Les coulisses d’un duel : le célèbre écrivain qui a risqué sa réputation.

Jacques-Emile Blanche, Portrait de Marcel Proust (1892) © Domaine public




La fougue inattendue de Marcel Proust

Des débuts peu convaincants

Marcel Proust, 25 ans, publie en 1896 son premier ouvrage Les Plaisirs et les Jours, un recueil de nouvelles et de poèmes en prose préfacé par Anatole France et illustré par Madeleine Lemaire. L’ouvrage est mal accueilli par la critique et la presse et sa diffusion reste majoritairement confidentielle.

Un ennemi retors

Le célèbre écrivain et journaliste Jean Lorrain dresse un portrait peu élogieux de la littérature proustienne dans Le Journal du 3 février 1897. Cet esthète scandaleux attaque Marcel Proust, notamment en dénonçant sa prétendue liaison avec Lucien, fils d’Alphonse Daudet.

Duel au bois de Meudon

Marcel Proust, conscient du risque que représente cette attaque pour sa carrière, décide de défier en duel Jean Lorrain. Les deux hommes se rendent au bois de Meudon le 6 février 1897 et deux coups de feu sont tirés. Ils décident finalement de mettre un terme au duel, marquant ainsi un tournant dans la carrière de Proust.

Un héritage inattendu

Marcel Proust tirera une grande fierté de cet événement qui restera son seul et unique duel. Un épisode méconnu de la vie de l’auteur, souvent associé à une image de raffinement et de froideur.

Sources : Actualitté, Retronews, Le Point, Le Soir


Del Monique de Travel-Fun

Laisser un commentaire