Découvrez le lieu secret où se cachait la légende des Années Folles, insoupçonné dans ce village paradisiaque – Travel-Fun





Le Périgord Noir : un joyau à découvrir

Le Périgord Noir : un joyau à découvrir

Un village pittoresque au cœur du Périgord Noir

Une cité troglodytique éblouissante, l’un des châteaux hantés les plus célèbres de France, ou encore un merveilleux village médiéval surnommé “la Venise du Périgord”, le Périgord Noir fait partie de ces régions que nous adorons explorer tant elles recèlent de merveilles à découvrir. Ce village, qui compte parmi les Plus Beaux Villages de France, est notamment célèbre pour ses deux châteaux, dont l’un était l’ancienne demeure d’une immense artiste afro-américaine, et icône de la France des Années Folles !

Un village qui a du caractère

Bâti en terrasses sur un éperon rocheux à une dizaine de kilomètres de Sarlat, en plein cœur du Périgord Noir, l’un des Plus Beaux Villages de France surplombe la vallée de la Dordogne et la vallée du Céou. Ses ruelles escarpées, ses maisons périgourdines typiques en pierre ocre et aux toits rustiques, ses passages voûtés, ses chemins pavés qui grimpent jusqu’à son château féodal du XIIème siècle, sa fontaine pittoresque, ses pigeonniers, ou encore ses panoramas enchanteurs sur la vallée et la confluence des deux rivières, la Dordogne et la Céou, font de ce village pittoresque l’un des joyaux de la région. Deux autres lui font face, histoire de parfaire le tableau : Beynac et la Roque-Gageac, deux autres des destinations les plus prisées de la région.

Un voyage au Moyen-Âge

Ainsi perché à 300 mètres d’altitude, solidement dressé sur son éperon rocheux, le château de Castelnaud vient nous raconter le Moyen-Âge. Théâtre des affrontements entre les français et les anglais durant la Guerre de Cent ans, puis abandonné sous la Révolution jusqu’à servir de carrières de pierres au XIXe siècle, cette forteresse médiévale fut classée Monument Historique en 1966, ce qui lui permit d’être restaurée. Depuis 1985, il accueille dans ses murs le musée de la Guerre au Moyen-Âge, qui retrace son histoire tumultueuse.

  • Plus de 250 armes et armures datant du XVème au XVIIème siècle
  • Machines de guerre en position d’attaque
  • Animations et spectacles thématiques

Le château des Milandes et Joséphine Baker

Mais Castelnaud-la-Chapelle est également célèbre pour un autre de ses châteaux, datant lui du XVème siècle et au style tout à fait différent, entre gothique et Renaissance : le château des Milandes. Et ce n’est pas tant pour son architecture, son superbe jardin à la française inscrit aux Monuments Historiques et labellisé Jardin Remarquable, ni pour son spectacle de rapaces que cette bâtisse mondialement connue attire les foules, que parce qu’elle fut la demeure d’une personnalité qui a marqué l’Histoire.

Joséphine Baker, née le 3 juin 1906, est une artiste au destin aussi exceptionnel que tragique. Chanteuse, meneuse de revue, et résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, elle s’est notamment illustrée par les nombreux combats auxquels elle a consacré sa vie : contre le racisme, pour la liberté, l’égalité, l’amour, et pour la France.

Elle s’installa dans le château des Milandes en 1937 et l’acheta en 1947. Dans l’optique de créer un « Village du Monde, Capitale de la Fraternité universelle » aux côtés de son époux, elle y fonda son « village arc-en-ciel », dans lequel elle accueillit une douzaine d’enfants abandonnés de nationalités et de religions différentes. Malheureusement, Joséphine Baker finit par se retrouver criblée de dettes, fut expulsée de son château, et se réfugia, épuisée, à Monaco, avant de succomber à une hémorragie cérébrale le 12 avril 1975.

Une exposition pour retracer sa vie

L’histoire passionnante de cette grande dame est retracée dans une exposition permanente au château des Milandes. Cette demeure a été labellisée “Maisons des Illustres” par le Ministère de la Culture en 2012, en reconnaissance du rôle de Joséphine Baker dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France.

Château des Milandes, 24250 Castelnaud-la-Chapelle


Laisser un commentaire