“Le restaurant gastronomique au charme rétro qui séduit la clientèle prestigieuse et nous plonge dans les années 30 !” – Travel-Fun







Drouant : L’icône gastronomique de la scène littéraire parisienne

Drouant : L’icône gastronomique de la scène littéraire parisienne

Un héritage historique au cœur de Paris

Trouver une bonne adresse pour bien manger dans Paris est loin d’être la mission la plus compliquée. Quelles que soient ses envies, on peut être sûrs d’une chose : il y a toujours l’établissement qui nous convient. Encore faut-il savoir où chercher dans les nombreuses rues de la capitale. On peut par exemple être tentés de déjeuner à la table d’un restaurant historique de Paris, ceux qui servent avec plaisir les gourmets depuis plusieurs décennies. De la Tour d’Argent au Procope, les adresses emblématiques ne manquent pas…

Un restaurant et haut-lieu de la culture littéraire depuis un siècle

Dans la longue liste de ces établissements aussi historiques que l’Arc de Triomphe pour Paris, impossible de ne pas citer Drouant, ce célèbre restaurant situé dans le 2ème arrondissement, dans le quartier de l’Opéra Garnier. Un endroit dont les grands débuts remontent tout de même à 1880.

  • 1880 : Fondation du bar-tabac par l’Alsacien Charles Drouant.
  • 1914 et 1920 : Élection de Drouant comme temple des délibérations et remises des prix Goncourt et Renaudot.
  • Lieu de rencontre de personnalités prestigieuses de la scène littéraire.
LIRE :  Découvrez ces joyaux médiévaux cachés d'Île-de-France qui vous transporteront dans un autre temps - Travel-Fun vous dévoile les plus sublimes trésors de l'Hexagone !

Une ambiance Art Déco intacte pour un endroit où il faut “voir et être vu”

C’est en effet ici, au premier étage autour d’une table ronde, que dix membres de l’académie Goncourt se retrouvent, depuis le 31 octobre 1914, tous les premiers mardis du mois dans le salon Goncourt pour discuter de l’actualité littéraire. Tout le processus se déroule dans le salon Goncourt du restaurant et s’est encore répété il y a quelques jours, pour sacrer Jean-Baptiste Andrea et son œuvre Veiller sur elle.

Des plats à dévorer comme de bons livres

Haut-lieu de la culture littéraire et artistique, mis à l’honneur le temps d’une scène dans Le Corniaud de Gérard Oury, le Drouant n’en reste pas une adresse gastronomique de premier plan. Toujours dans l’air du temps, la carte proposée par le Chef Romain Van Thienen revisite les classiques, comme le carpaccio de langoustines, la côte de veau grillée fondante et sa sauce aux morilles ou encore la croustillante meringue au cœur de framboise et pointe d’estragon. Si la carte a de quoi donner le tournis tant les délices sont nombreux, l’établissement n’oublie pas de rendre hommage à sa nature littéraire, avec un menu Goncourt.

  • Menu Goncourt : Traditionnelles huîtres, homard Colette, turbot Cocteau, chevreuil Huysmans, fromage Clos de Montmartre, mirabelles Clavel.
  • Spécialités des Fêtes de fin d’année incluant saumon fumé, noix de Saint-Jacques, foie gras, filet de bœuf et bûche de Noël.


Del Monique de Travel-Fun
Les derniers articles par Del Monique de Travel-Fun (tout voir)

Laisser un commentaire