Le plus grand parc de loisirs de Paris se situe là où vous ne l’auriez jamais imaginé ! Découvrez-le sur Travel-Fun !






Le Palais des Congrès de Paris : un morceau d’histoire méconnu de la capitale


Le Palais des Congrès de Paris : un morceau d’histoire méconnu de la capitale

Il n’est pas forcément évident de le deviner en voyant cette imposante structure d’une superficie totale de 48 600 m², mais le Palais des Congrès de Paris repose sur un véritable morceau d’histoire de la capitale. Avant d’accueillir des salons et expositions prestigieuses, ainsi que des artistes de renom tels que Charles Aznavour, Bruce Springsteen, Mariah Carey ou Alicia Keys, le site a connu d’autres divertissements bien différents.

Le passé méconnu du Palais des Congrès

Par le passé, le terrain a été occupé par le bastion no 51 des fortifications de Thiers, cette enceinte créée sous Louis-Philippe pour protéger Paris et la chapelle Notre-Dame de Compassion. Cette petite église est d’ailleurs encore visible à quelques mètres de là. Mais entre ces deux périodes, le spectacle était déjà au rendez-vous…

Retour aux grands débuts des parcs d’attractions

L’Exposition Universelle de 1900 qui se tient à Paris voit l’apparition d’une salle de 6000 places, nommée “le Columbia”, où l’on pouvait assister à des attractions avec des danseurs, des éléphants, des chameaux et des serpents. 4 ans plus tard, le Columbia laisse sa place à une autre salle de spectacle, le “Printania-music-garden” qui, faute de viabilité financière, sera vendu à une société américaine.

Des attractions entrées dans l’histoire de Paris

Le Luna Park, construit sur le modèle de celui de Coney Island près de New York, étonne par ses manèges qui donnent le tournis et les stands de nourriture qui, déjà à l’époque, en font saliver plus d’un. Devenant le troisième parc d’attractions de l’histoire de France, le site situé Porte Maillot ressuscite la vogue des “Tivolis”, qui faisaient fureur sous l’Empire et la Restauration. Avec un prix d’entrée à 1 franc tous les jours de la semaine sauf le vendredi, le Luna Park devient très vite un lieu très populaire dans la capitale.

40 ans de sensations fortes avant le clap de fin

Mais tous les monuments ne peuvent durer éternellement, et Luna Park est loin d’être le seul site disparu de Paris. Tout comme de nombreuses entreprises, la crise économique et la Grande Dépression au début des années 30 seront fatales au parc d’attractions. Fermé en janvier 1946, le parc d’attractions laisse place dès 1948 à une vaste cité administrative.

Source de loisir des Parisiens pendant près de 40 ans, le Luna Park a assurément laissé une empreinte indélébile dans l’histoire des parcs d’attractions en France.

Conclusion

À travers les décennies, le site du Palais des Congrès de Paris a connu de nombreuses vies, de la protection de la capitale à l’apogée du divertissement avec le Luna Park, avant de devenir le centre multifonctionnel modernisé que nous connaissons aujourd’hui. C’est un témoignage fascinant de l’évolution de la capitale, de son dynamisme et de sa capacité à se réinventer au fil du temps.


Laisser un commentaire