La naissance de l’impressionnisme : le jour où un « clan des révoltés » a lancé une exposition révolutionnaire en 1874 !





1874 : L’exposition qui a révolutionné la peinture

Au printemps 1874, l’art impressionniste prend son envol

Un collectif atypique

Le 15 avril 1874, une exposition peu conventionnelle débute au 35 boulevard des Capucines dans le neuvième arrondissement de Paris. Elle est organisée par un groupe de peintres contemporains qui souhaite exposer librement sans devoir rendre de compte à la Ville de Paris : c’est la société anonyme coopérative des artistes, peintres, sculpteurs et graveurs. Cela ne vous dit rien ? Elle abrite des artistes comme Monet, Renoir, Degas, Morisot, Pissarro, Sisley ou encore Cézanne… Ces figures de proue de l’impressionnisme ont voulu s’éloigner des sentiers académiques en imaginant une exposition composée d’une trentaine d’artistes.

Les peintres au rendez-vous

  • Monet
  • Renoir
  • Degas
  • Morisot
  • Pissarro
  • Sisley
  • Cézanne et bien d’autres…

Mauvaise presse et réception

Cette “exposition particulière” répartie sur sept ou huit salles dans un bâtiment de deux étages, faite de “murs tendus de laine-brun rouge” est le meilleur moyen trouvé par les futurs impressionnistes pour promouvoir leur art. Cependant, l’arrivée impromptue d’un critique du journal Le Charivari, Louis Le Roy, étrille le collectif. Dans son article, l’implacable journaliste se réfère au célèbre Impression, soleil levant (1872) de Monet pour ironiser sur cet art jugé grotesque et “impressionniste” . De nombreux visiteurs sont d’ailleurs scandalisés par certaines œuvres exposées.

Œuvres controversées:

  • Impression, soleil levant de Monet
  • Une moderne Olympia de Cézanne

De la dissolution au renouveau médiatique

A l’issue de l’exposition, les maigres recettes obtenues ne permettent pas de combler les fonds de la société qui est contrainte à la liquidation. Malgré cela, le mouvement impressionniste finit par être adopté par le public et se retrouve quelques années plus tard au sommet de sa gloire.

Oeuvres à ne pas manquer:

  • Impression, soleil levant de Monet
  • Vue du petit port de Lorient de Berthe Morisot

Sources : Europe 1, herodote.net, ministère de la Culture, musée d’Orsay

Laisser un commentaire