D’un bidonville à un paradis : Ce parc de 25 hectares aux portes de Paris est désormais un « Central Park » en devenir !






Le paradis vert de Paris : le parc André Malraux

Le paradis vert de Paris : le parc André Malraux

Un oasis de verdure au cœur de la ville

Existe-t-il un plaisir plus simple et aussi accessible que d’enfiler des chaussures et arpenter les allées d’un parc verdoyant, comme un véritable poumon vert en plein cœur d’une ville ? Lorsque l’on vit à Paris, on peut rapidement être ennuyé par le bruit, la couleur grise omniprésente des rues ou des bâtiments, ou la pollution… Heureusement, il existe dans la capitale plusieurs parcs et autres espaces verts qui nous offrent d’autres paysages le temps de quelques heures. Et l’autre bonne nouvelle, c’est que l’on trouve aussi de tels parcs aux portes de Paris.

Des bidonvilles à un espace vert digne d’un célèbre parc new-yorkais

À l’ouest de la capitale, Nanterre est une ville importante de l’Île-de-France, que l’on associe souvent aux quartiers d’affaires et aux sièges de grandes entreprises. Mais les prochaines lignes sont là pour démontrer que la nature et la verdure ont aussi leur mot à dire dans cette commune de plus de 95 000 habitants. Il faut pour cela partir à la découverte d’un incroyable espace vert de 25 hectares : le parc André Malraux. Le dépaysement est même total puisqu’il ne se situe qu’à quelques mètres de la station de RER Nanterre-Préfecture et, une fois sur place, on ne peut éviter la comparaison avec le célèbre Central Park de New York, rien qu’en voyant les tours et bureaux d’affaires au loin.

Une ambiance qui contraste parfaitement avec le visage qu’avait le terrain à l’origine. Au début du XXe siècle, cette zone est peu urbanisée et la plaine de Nanterre est surtout composée de jardins et cultures maraîchères, de prairies où paissent vaches et moutons. Les années 1950 voient de nombreux travailleurs immigrés s’installer dans les lieux sans eau, ni sanitaires, une population qui représente tout de même 10 % de la population de la ville à l’époque. André Malraux, ministre des Affaires culturelles, décide alors de la création de ce parc, à l’emplacement d’anciens bidonvilles, de terrains vagues et d’anciennes carrières de gypse.

Un incroyable terrain de jeu mais aussi une passionnante réserve naturelle

De quoi expliquer la grande particularité de ce parc immense : celle d’être tout en courbes. Conçu par le paysagiste Jacques Sgard, le parc André Malraux présente en effet de légers reliefs constitués avec des déblais en provenance du quartier de la Défense, situé à proximité. Le parc comporte trois buttes coniques artificielles, dont on découvre depuis le sommet de jolis points de vue. En l’espace de quelques mètres, on peut aussi passer des vastes pelouses idéales pour jouer au ballon ou s’allonger aux massifs arborés et aux sous-bois. Parmi les autres merveilles de ce parc, on y trouve un étang de deux hectares, composé de deux bassins reliés par un petit canal, dont les berges sont plantées de roseaux, joncs et plantes des marais. Bien plus qu’une simple décoration, il s’agit d’une véritable réserve ornithologique qui abrite entre autres des poules d’eau, foulques, canards, bernaches du Canada, hérons cendrés, ainsi que des corneilles noires. Soit près de trente espèces qui cohabitent dans un espace aquatique où, aussi incroyable que cela puisse paraître, la pêche y est autorisée. Enfin, pour ceux qui adorent prendre de la hauteur et les sensations fortes, le parc accueille également un mur d’escalade de 350 m2, installé en 1994.

La destination idéale pour les sportifs, la famille… et même les chiens !

Inséré au cœur de la ville entre résidences et équipements publics, le parc André Malraux est résolument contemporain. D’ailleurs, l’association entre la ville et ce gigantesque poumon vert est tellement naturelle, que le parc est ouvert sur la ville, avec une absence totale de clôture. Ainsi, il est possible de le traverser de part en part à toute heure du jour et de la nuit. Cette structure souple a ainsi permis d’intégrer les divers programmes immobiliers prévus à la périphérie du lieu, comme les immeubles d’habitation ou les équipements publics culturels et sportifs que sont le théâtre des Amandiers, une école de danse et, bien entendu, des terrains de sport.

Idéal pour se reposer entre deux sessions de travail, le parc André Malraux n’en reste pas moins la destination idéale en famille, tant les moyens d’occuper les enfants sont nombreux. Outre une belle aire de jeu et un manège, les plus actifs peuvent se réjouir dès les premières heures de l’été de s’amuser une aire de jeux aquatique d’une surface de 1.2000 m². Et tandis que les enfants s’amusent et que les adultes soufflent, ou font leur traditionnel jogging, les fidèles animaux de compagnie ne sont pas oubliés, avec la présence d’un “parc canin liberté”. Véritable poumon vert devenu incontournable, le parc André Malraux n’a pas fini de divertir et d’offrir zen et détente… pour le plus grand plaisir des petits et des grands.


Laisser un commentaire