Le domaine de Chamarande : un havre de paix entre histoire, art et nature

Découvrez un trésor culturel incontournable à Paris : le château Louis XIII, un joyau patrimonial et artistique !

© Philippe Devanne




Le domaine de Chamarande : un havre de paix entre histoire, art et nature

Entre histoire, art et nature

Situé à seulement 1 heure de Paris, le domaine de Chamarande et son château constituent un lieu historique d’Ile-de-France, qui a été sujet à de nombreuses transformations avant de devenir le berceau culturel d’exception qu’il constitue aujourd’hui.

Localisé entre la forêt du Belvédère et la vallée de la Juine, le domaine de Chamarande possède un patrimoine riche composé d’un château de style Louis XIII datant du XVIIe siècle et d’un parc de 98 hectares labellisé “jardin remarquable“, comprenant une orangerie et considéré comme le plus vaste jardin public de l’Essonne (91).

Ce havre de paix héberge régulièrement des expositions qui font l’éloge de l’art contemporain. Le domaine de Chamarande et son château classé monument historique abritent plusieurs entités comme les Archives départementales, le centre d’hébergement Auguste Mione et la collection du Fonds départemental d’art contemporain (FDAC).

Domaine de Chamarande

Les métamorphoses du château

La première partie des travaux du domaine de Chamarande remonte à 1603 : c’est François Miron, prévôt des marchands de Paris, qui imagine le corps central du château, agrémenté par sa veuve Anne de Baillon à la mort de ce dernier qui entreprend la construction de deux pavillons latéraux entre 1644 et 1648.

Ces derniers se caractérisent par un revêtement dans un style “aux trois couleurs” composé de brique, de pierre et d’ardoise. En 1654, l’architecte Nicolas de L’Espine finalise la construction de ce château de taille modeste. Parallèlement, 300 ormes sont plantés dans l’allée d’honneur et constituent les prémices du majestueux jardin.

En 1682, la famille d’Ornaison-Talaru acquiert le domaine et le détient jusqu’en 1850 : un de ses membres, Clair Gilbert d’Ornaison, est un des régisseurs de la cour à Versailles et officie même en tant que premier valet de chambre du roi Louis XIV ! Son petit-fils Louis de Talaru s’active à remodeler le parc à la française du domaine de Chamarande pour en faire un havre de paix à l’aide de Pierre Contant d’Ivry, architecte de la cathédrale d’Arras : orangerie, buffet d’eau, glacière et île entourée d’eau apparaissent progressivement au sein du domaine.

Après la Révolution, le ministre de l’Intérieur de Napoléon III, le duc de Persigny, occupe la propriété et organise même une fête en l’honneur de l’impératrice Eugénie.

Domaine de Chamarande - Château

La renaissance artistique du domaine

Depuis la fin des années 1990, le Conseil général de l’Essonne est installé dans le domaine de Chamarande avant de le consacrer à l’art contemporain et aux arts visuels en 2001. Une exposition permanente, “L’esprit des lieux“, et une exposition temporaire à venir en février 2024, “Se planter”, font partie de la riche programmation annuelle du domaine de Chamarande.

Accessibilité : 38 rue du Commandant Arnoux 91730 Chamarande

Gratuit, ouvert toute l’année (horaires variables selon saison, consulter le site officiel).

Image à la une : © Philippe Devanne

Sources : Domaine départemental de Chamarande, Essonne Tourisme, ministère de la Culture, Office de Tourisme de Paris, Parc naturel régional du Gâtinais français

Auteur : Julien Mazzerbo


Del Monique de Travel-Fun

Laisser un commentaire