Découvrez la cité médiévale remarquable où a grandi un célèbre explorateur, classée ‘Plus beau village de France’ ! – Travel-Fun






Un voyage médiéval à Sauveterre-de-Rouergue, l’un des plus beaux villages de France

Un voyage médiéval à Sauveterre-de-Rouergue, l’un des plus beaux villages de France

L’une des bastides les mieux préservées de France

Pour tous ceux qui aiment voyager, n’y a-t-il rien de plus satisfaisant que de découvrir un village où se mêlent nature généreuse, respect des traditions, innovation, trésors de l’architecture médiévale… et même conforts modernes ? Un village qui dégage une véritable puissance, notamment historique, rien qu’en déambulant dans ses allées et ruelles. La France regorge de nombreux villages labellisés “Plus Beaux Villages de France” et beaucoup d’entre eux sont primés pour avoir su conserver l’apparence qu’ils avaient à leurs débuts, comme celui-ci situé en Aveyron…

La région Occitanie est connue pour abriter de nombreuses bastides superbement préservées, ces villes closes typiques du Moyen Âge fondées sur l’ordre d’une autorité administrative ou religieuse. Fondées pour attirer une importante activité économique, une bastide était ainsi placée sur des grands axes de circulation terrestre ou fluviale. L’une des caractéristiques principales d’une bastide est aussi qu’elle est construite selon un plan géométrique, carré ou rectangulaire, avec des rues parallèles et perpendiculaires articulées autour d’une place centrale, souvent bordée d’arcades.

Si les meilleurs exemples cités sont souvent Monpazier ou Beaumont, il existe un tel trésor plus méconnu en Occitanie, mais non moins fascinant : Sauveterre-de-Rouergue. Cité médiévale incontournable lors d’un séjour dans l’Aveyron, ce village de 700 habitants est aussi un formidable témoignage de l’Histoire. Créée en 1281 par Guillaume de Macon, sénéchal du Rouergue, sur la volonté du roi de France, Philippe III le Hardi, pour garantir la paix sur cette région, Sauveterre-de-Rouergue a su conserver ce plan originel datant du XIIIe siècle.

LIRE :  Découvrez ce village perché sur un éperon rocheux, qualifié de "féérie" par George Sand, un véritable joyau à ne pas manquer !

Pas moins de 47 arcades sont en effet disposées autour d’une grande place centrale, d’où acheminent plusieurs ruelles. Construites en pierres et bénéficiant pour certaines d’une cour privative, les plus vastes demeures qui s’y concentrent témoignent de l’aisance des marchands, des maîtres artisans, des notaires ou des magistrats qui les firent bâtir.

L’art sous toutes ses formes brille à Sauveterre-de-Rouergue

Fort heureusement, cette configuration typique du Moyen Âge n’est pas le seul trésor préservé à Sauveterre-de-Rouergue. L’émerveillement commence à peine la porte fortifiée de Saint-Christophe franchie, où l’on peut admirer l’harmonie des maisons en pierres ou à pans de bois, qui témoignent pour certaines de la richesse passée de cette bastide qui a tenu sous l’Ancien régime un important rôle administratif.

Plus loin, un arrêt s’impose devant la collégiale Saint-Christophe, formidable joyau dans le style gothique languedocien, construite au XIVe siècle. Un édifice qui fait la fierté de la bastide, notamment parce qu’elle abrite d’élégantes stalles Renaissance, ces sièges en bois liés les uns aux autres et alignés le long des murs du chœur des cathédrales, ou encore un remarquable retable baroque.

Depuis quelques années, la commune valorise, en plus de son patrimoine architectural, les savoir-faire artistiques locaux, d’où la présence de plusieurs artisans installés à l’année. Maroquiniers, chapeliers, vitraillistes, ferronnerie d’art, créateurs de bijoux, de sérigraphie d’art, de vêtements de cuir ou encore couteliers dynamisent aujourd’hui la vie de la bastide.

De l’Occitanie aux confins du Pacifique, il n’y a qu’un pas…

Un espace qui jouit d’ailleurs d’une étonnante histoire. Son nom n’est pas un hasard, il s’agit d’un hommage à l’explorateur Jean-François de La Pérouse, connu pour ses prouesses militaires et pour avoir dirigé une expédition autour du monde visant à compléter les découvertes de James Cook dans l’océan Pacifique. C’est d’ailleurs durant cette expédition qu’il disparaît en 1788 : longtemps source de mystères, cette disparition est finalement percée au XIXe siècle, avec la découverte de l’épave de L’Astrolabe.

LIRE :  Découvrez le génie derrière les entrées de métro parisiennes qui a aussi conçu un hôtel particulier ! Une révélation incroyable de Travel-Fun qui va vous surprendre !

Mais quel est le rapport alors avec Sauveterre-de-Rouergue ? Car c’est dans cette bastide occitane, là où sa famille maternelle, les Rességuier, possédait une maison, qu’il aurait en effet dû naître. Bien qu’il ait vu le jour à Albi, c’est dans l’ancienne maison Dalmas, alors occupée par la famille Rességuier, que Lapérouse a eu l’occasion de séjourner avec sa mère durant son enfance.

Cette maison, qui a longtemps abrité le presbytère, a donc été restaurée pour accueillir des artisans d’art et fait aujourd’hui partie de l’espace dédié aux créateurs de la bastide, joliment nommé “L’Ancre”.

Conclusion

La visite de Sauveterre-de-Rouergue est une véritable plongée dans l’histoire médiévale de la France, où l’art, l’architecture et les traditions se conjuguent pour offrir une expérience unique aux visiteurs. Ce village, labellisé “Plus Beaux Villages de France”, est un trésor caché de l’Occitanie, où l’on peut encore ressentir l’atmosphère du Moyen Âge tout en découvrant des artisans et créateurs modernes qui dynamisent la vie locale. Sauveterre-de-Rouergue incarne à la perfection le mariage entre respect du patrimoine et innovation, pour le plus grand plaisir des amateurs d’histoire et de découvertes.


Del Monique de Travel-Fun
Les derniers articles par Del Monique de Travel-Fun (tout voir)

Laisser un commentaire