Découvrez cette incroyable construction marine surgissant au-dessus des toits parisiens, fascinant les regards ! Un article à couper le souffle qui ne manquera pas de vous captiver.




La fondation Jérôme Seydoux – Pathé : un trésor cinématographique au cœur de Paris

La fondation Jérôme Seydoux – Pathé : un trésor cinématographique au cœur de Paris

Un bâtiment à l’histoire riche

C’est un bien étrange serpent de verre qui pointe au milieu des classiques toits en zinc parisiens en plein cœur du 13e arrondissement… Derrière cet étonnant bâtiment, se cache la fondation Jérôme Seydoux – Pathé, un centre de recherche sur le cinéma dédié aux historiens, enseignants, étudiants, et à tous ceux qui se passionnent pour le 7e art.

Ouverte en septembre 2014, la fondation ne s’est pas installée dans n’importe quel bâtiment. En effet, elle a posé ses valises dans l’ancien théâtre des Gobelins, où furent projetés les premiers films Pathé. De tout temps, cet édifice était déjà un lieu de culture puisqu’il accueillait autrefois, en 1934, un ancien cinéma du nom de Le Rodin puis le Gaumont Gobelins-Rodin.

Une architecture unique

Le projet de rénovation a été confié à l’architecte Renzo Piano, qui a pris le parti de conserver uniquement la façade, classée au titre des monuments historiques, de casser l’ancienne salle de spectacle et de concevoir une coque de verre de 5 étages, qui laisse passer la lumière. Inspirée de l’univers marin, cette forme originale est recouverte de panneaux d’aluminium perforé pour protéger les occupants du soleil et réduire le vis-à-vis. À l’intérieur, le bâtiment est soutenu par une charpente en bois et en métal laissée apparente.

La construction n’a pas été de tout repos puisque les engins de construction ne pouvaient pas passer. La solution ingénieuse trouvée par le cabinet d’architecture ? Préfabriquer la plupart des éléments et les monter comme en kit sur place.

Un bâtiment de plusieurs étages qui renferme les trésors du cinéma

Si le rez-de-chaussée et les deux derniers étages (qui accueillent le centre de recherche et documentation) sont entièrement vitrés, les trois étages entre les deux ne disposent d’aucune fenêtre. Et pour cause : ils abritent toutes les archives de la fondation. Affiches de films, publicités, appareils cinématographiques, ouvrages et périodiques, archives administratives, une collection de 4000 films muets… Ce sont autant de trésors issus de la collection de Pathé depuis sa création en 1896 qui sont ici accessibles.

Un centre de recherche, des réserves des collections, une salle de cinéma dédiée à la programmation en ciné-concert du cinéma muet international, et des espaces d’exposition… La fondation Jérôme Seydoux – Pathé œuvre à la conservation et à la démocratisation du patrimoine cinématographique. Ouvert à la visite, le lieu organise régulièrement des événements, ateliers et rencontres.

Des occasions parfaites, s’il en fallait, pour découvrir ce lieu insolite tant sur le fond que sur la forme !

Informations pratiques :

Fondation Jérôme Seydoux-Pathé – 73 avenue des Gobelins, 75013

Crédit photo :

© Michel Denancé



Laisser un commentaire