« Alerte à Paris : Des Parisiens recevront un message sur leur portable ce jeudi » – Le choc de Travel-Fun






FR-Alert: le nouveau dispositif d’alerte testé à Paris

FR-Alert: le nouveau dispositif d’alerte testé à Paris

FR-Alert, nouveau dispositif d’alerte

Le jeudi 15 février 2024, les habitants du 13e arrondissement de Paris recevront un message d’alerte sur leur portable. Cet exercice vise à tester la plateforme FR-Alert, quelques mois avant les Jeux Olympiques, pour évaluer son efficacité.

FR-Alert est un « nouveau dispositif d’alerte et d’information des populations » développé par le gouvernement. Il a déjà été testé dans plusieurs départements français depuis juin 2022. Ce système permet de prévenir une personne en temps réel lorsqu’elle se trouve dans une zone de danger. Elle reçoit alors un message sur son téléphone portable accompagné d’une alerte sonore ou d’une vibration, même si celui-ci est verrouillé, lui indiquant les comportements à adopter pour se mettre à l’abri.

Trois exercices prévus à Paris

Dans les prochains mois, trois exercices sont prévus à Paris. le premier aura lieu le 15 février dans le 13e arrondissement, suivi par un test le 22 mars dans le 15e arrondissement, et un autre le 23 avril dans le 17e arrondissement.

Aucune installation préalable n’est nécessaire, puisque ce dispositif est mis en place via les antennes relais des opérateurs de téléphonie. Ces tests permettront de vérifier la bonne réception du message.


Une nouvelle mesure intrusive ?

Cette initiative soulève des questions sur l’intrusion dans la vie privée des citoyens. Bien que son objectif soit de protéger la population en cas de menace, le dispositif FR-Alert pourrait également être utilisé pour donner des consignes lors de situations inhabituelles, comme le confinement.

L’envoi d’un message sur un téléphone portable, même lorsque celui-ci est verrouillé, peut apparaître comme intrusif. De plus, on ignore encore les futurs usages que le gouvernement pourrait en faire. Il est clair que l’application et l’autorisation à long terme de ce dispositif semblent se faire sans l’avis des citoyens.

Par Romane Fraysse


Laisser un commentaire